Skirmish Islands

Juin 25, 2018, 21:27:47
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
  Voir les messages
Pages: [1] 2 3 ... 13
1  Role play / La gazette de Skirmish Islands / Re : N°12--La Gazette de Skirmish-Island-- Duel au sommet le: Février 13, 2012, 14:28:31
je parlais surtout de la digression du simili bot avec son lien menant vers un site commercial^^ (ça a pas sa place ici^^)
Après, pour les esclaves, je sais pas comment ça se passe actuellement (je viens tout juste de recommencer une île sur Primare^^), mais c'est vrai qu'il y a fort longtemps on était super heureux d'avoir une dizaine d'esclaves^^ (qu'est-ce que c'était galère (sans jeu de mot naze^^) mais qu'est-ce que c'était drôle d'aller balancer son kopis dans la face du voisin pour avoir quelques esclaves, du pognon et de l'hydromel ( faudrait en faire une ressource à part entière d'ailleurs, je pense^^) Souriant
2  Role play / La gazette de Skirmish Islands / Gazette n°13-Le Cuisinier contre la Sorcière: légendes de la fondation le: Février 13, 2012, 00:25:49
Personne ne se souvient de moi, mais je ne vous ai pas oubliés! donc... je vais vous conter une histoire parce que je trouve que le lien que Matt a mis sur l'accueil de skirmish est désespérément inutile actuellement (bon d'accord c't'un peu de ma faute... mais passons^^)



Il était une fois, sur l'île la plus au nord du monde connu, une sorcière qui vivait, entourée et protégée de ses milliers d'esclaves, tous des héros perdus en mer ou venus la combattre, et défaits par ses puissants charmes. Il était une fois, également, à de nombreuses années de mer et de vie, loin au sud, un jeune homme. Ce jeune homme, que nous appellerons Timkos le Freluquet pour l'instant, correspondait parfaitement à son patronyme, alors que pour ses dix-sept ans il était le plus faible des conscrits de sa ville. C'est accessoirement pour cela qu'il servait plutôt de cuisinier, mais c'est une autre histoire, dit en pouffant le vieil orateur marqué par les âges. Or donc ce freluquet était cuisinier, il était un bon cuisinier, sur un bon navire, voguant d'île en île, accumulant les conquêtes pour le compte de Sertas, un hameau en passe de devenir puissant. Toutefois, après être rentré d'une terrible bataille, qui avait fait couler beaucoup de sang, leur bateau endommagé, ils se perdirent, le timonier ayant été tué par une flèche perdue, et les étoiles, masquées par quelque dieu facétieux, ne leur offrant point de repère. Ils naviguaient donc au jugé, quand soudain, oui soudain! s'élevant devant eux, brillant de mille feux, une île magnifique apparut. Les marins et soldats fatigués tentèrent donc de la rejoindre, ne sachant que là résidait la sorcière, tant ils avaient dérivé.

Le conteur s'arrêta un instant, but une partie de son vin coupé d'eau, avant de reprendre, son auditoire accroché à ses paroles:
Ils arrivèrent donc sur l'île, qui bien qu'éclairée par mille flambeaux, semblait dénuée de toute vie. Prudents, les hommes rompus au combat et aux fourberies de nombreux ennemis qu'ils avaient défaits, n'envoyèrent que dix de leurs soldats, les autres restant au bateau pour tenter de le réparer.
Ces guerriers arrivèrent bientôt devant une immense porte, gravée de nombreux symboles étranges, qui laissaient penser à une œuvre barbare antique. Ils se dirent donc que ces barbares avaient peut-être eu peur de leur arrivée, et se terraient en quelque grotte de l'île. Ils ouvrirent donc l'immense porte, attachée à un bâtiment trapu qui semblait s'étendre sur une grande partie de l'île. Soudain, l'un deux entendit une voix mielleuse qui lui chuchotait: " Rejoins moi, tu auras la vie éternelle, et tant de vin que tu ne pourras le boire entièrement". Incapable de résister, ce soldat se mit à courir dans le bâtiment, sous les regards étonnés de ses compagnons, ne comprenant pas son attitude. Puis il disparut dans un couloir sur la gauche, et les hommes ne distinguèrent plus que le bruit de ses pas qui s'estompèrent bientôt. Étonnés par l'attitude de leur camarade, ils décidèrent de progresser vers l'endroit où il avait semblé se diriger. Puis tour à tour, chacun des soldats entendit l'appel irrésistible, et se mit à courir dans le bâtiment.


Soudain, l'un des hommes qui écoutaient le conteur l'interrompit pour lui demander: "et qu'est-il arrivé à ces hommes?" Ce à quoi le vieil homme répondit d'une voix sombre: "vous le saurez bien assez tôt mes amis..." Puis il reprit son récit:
Le reste de la nuit passa, puis la journée. Sur le bateau, les hommes restants s'inquiétèrent, et décidèrent de monter une expédition plus importante, ne laissant que les invalides, le médecin, et notre cuisinier. Et ils disparurent tous, sans laisser de trace. Cependant, le bateau ne comportait plus assez d'hommes pour faire voiles hors de cet endroit maudit. Il fut donc décidé que le cuisinier, armé grâce à l'une des armures de hoplite des blessés, ainsi que de son hoplon et son kopis, explorerait cet endroit, laissant régulièrement une trace de son passage sous la forme de lanières de cuir. Timkos, bien qu'effrayé, partit tout de même, pensant, à raison, que cela lui permettrait de se faire un nom autre que celui de Freluquet. Il déposa donc une sangle tous les stades, mais se retrouva bien vite à court de sangles, quelques temps après être rentré dans le bâtiment. Il décida donc de continuer avec vigilance. Soudain, il entendit la voix mielleuse qui l'appelait lui aussi. Mais tout à sa tâche, il l'ignora, l'entendant à peine, préférant se concentrer sur le chemin qu'il essayait de retenir.
La voix se fit de plus en plus insistante, mais il réussit à toujours l'ignorer, entendant que cette voix était surnaturelle, et contenait des promesses de mort. Cependant, il décida d'utiliser ce moyen pour se rapprocher de l'endroit d'où venait la voix. Après avoir tourné dans le dédale durant ce qui lui sembla une éternité, il arriva devant une porte ouverte, qui dévoilait par l'ouverture une sorte de temple sali, non-entretenu, d'une divinité qu'il ne connaissait pas. Il entra avec précaution, et alors qu'il regardait la statue, deux de ses compagnons, parmi les premiers disparus, se postèrent devant lui, le sommant de s'arrêter. Il leur demanda alors pourquoi ils n'étaient pas revenus sur le navire. Leurs bouches restèrent closes autant que leurs yeux étaient vides. Puis, se mouvant comme des marionnettes désarticulées, il s'approchèrent de Timkos, pointant leurs armes vers lui. Ce dernier, comprenant que ces hommes lui voulaient du mal, décida de donner un coup de hoplon au plus proche, ne voulant toutefois pas les tuer. Ce dernier, sonné, parla, se demandant pourquoi il se trouvait ici et qui l'avait frappé. Voyant l'autre soldat avancer toujours vers le cuisinier, il se remémora tout ce qu'il avait vu et entendu: la voix qui l'avait subjugué, le temple dans lequel ils étaient où une femme étrange lui avait fait boire un étrange breuvage. Le rêve dans lequel il avait été plongé depuis lors, s'imaginant dans une taverne, dans sa cité bien-aimée, buvant et mangeant plus que de raison. Il comprit alors que tout ceci était faux. Il se releva alors pour tenter de sauver son sauveur, mais fut tué par l'homme à la volonté annihilée. Juste avant que celui-ci soit tué par Timkos, qui se retrouva donc avec deux amis à pleurer.
Il continua donc encore, s'enfonçant dans le temple, puis dans l'arrière-temple. Là, il trouva nombre de ses amis le regard vide, aux pieds d'une femme au regard maléfique, qui l'invita d'un coup à venir boire du vin avec elle. Trouvant cela fort étrange, il refusa, arguant qu'il n'avait pas soif. La sorcière, puisque c'est elle, insista. C'est à cet instant qu'il reconnut la voix dans sa tête. Il comprit alors que cette femme devait être à l'origine de la disparition et de l'asservissement de tous les guerriers valides. Il se mit donc à courir le plus vite possible vers elle, l'armure de bronze le ralentissant considérablement. En chemin, deux hommes se jetèrent sur lui, suite à un cri bref de la sorcière. Il donna à chacun d'eux un coup de bouclier, pour qu'ils retrouvent leurs esprit, ce qui eut l'air là encore de fonctionner. Ils s'avancèrent donc vers la sorcière, pour se débarrasser d'elle. Alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques pas, la belle femme se transforma en un horrible monstre vaguement humanoïde. Le combat qui s'ensuivit fut titanesque mes amis! Les lames de nos héros frappaient durement la cuirasse de l'horreur, qui répondait au centuple. Au bout d'un long temps, cependant, nos héros commencèrent à avoir le dessous. Cependant, le cuisinier, guidé par Athéna ou par Arès, nul ne peut le dire, eut l'idée de lancer son kopis dans la gueule de la bête. Ce qui s'avéra au final payant, puisque la créature commença à se faner, avant de se dessécher totalement et de se transformer en une sorte de poupée de chiffons. Les autres hommes, libérés de son emprise, commencèrent à redevenir normaux, se demandant tous où ils étaient. Puis, lorsqu'ils furent tous remis d'aplomb, ils repartirent au navire et quittèrent l'île rapidement, rentrant chez eux. Timkos fut célébré, et bien des années plus tard, alors qu'il était grisonnant, il fonda notre ville à partir de rien, sur une île fort loin de sa terre natale, avant de s'éteindre. Puis notre civilisation s'éleva, pour commencer à supplanter toutes les autres. Mais cette histoire sera pour une autre veillée mes amis, le jour commence déjà à poindre.


L'orateur se rinça une nouvelle fois la bouche avec son vin, s'attendant aux nombreuses questions qu'on allait lui poser. Il espérait juste pour sa part, avoir bien retransmis l'héroïsme de Timkos, sa volonté qui devrait être celle de tout homme, de même que sa force et son intelligence.



Bon, pas de récit de rapport de combat pour une fois... je trouve les derniers postés pas très intéressants^^  c'est juste une marée d'hommes qui prennent une muraille vide... j'espère que vous apprécierez... et puis... voilà^^ je suis un peu rouillé x)
3  Role play / La gazette de Skirmish Islands / Re : N°12--La Gazette de Skirmish-Island-- Duel au sommet le: Février 12, 2012, 23:16:07
Arrêtez de cracher sur cette belle gazette morte!>< (18ans après la bataille, comme toujours xD)
4  Role play / La gazette de Skirmish Islands / Re : N°12--La Gazette de Skirmish-Island-- Duel au sommet le: Juillet 20, 2010, 15:53:28
Merci beaucoup Sourire
Pour le rapport de combat, il venait de la section des rapports de combat de Marebis...mais j'ai l'impression qu'ils ont disparu de la surface d'internet  Ind&eacute;ci
De mémoire y avait un truc du genre 8000champions, 5000HL, 800peltastes, 300hypapistes et 6000scythes au début du côté de boby...y'avait suffisamment d'unités pour remplir 97trirèmes xD
du côté du defenseur...y en avait un peu moins je crois...mais j'm'en rappelle plus ><
5  Discusions sur les océans / La taverne / Re : Primarebis, la fusion le: Juillet 12, 2010, 22:28:42
je suis totalement pour...(même si avec mes 3000points je compte plus...mais avant que je parte ça manquait d'ambiance...si on est 200joueurs sur Primare ça va être marrant, va y avoir des mers de sang^^)
donc voila, j'te soutiens Matt, j'ai foi en ton sens de l'égalité, ton habileté à corriger les bugs![/envolée dramatique off] Grima&ccedil;ant
(après je parle en tant que joueur uniquement de Primare^^)
6  Role play / La gazette de Skirmish Islands / N°12--La Gazette de Skirmish-Island-- Duel au sommet le: Juillet 10, 2010, 02:04:27
Tout d'abord, bien le bonjour à ceux qui liront^^
Ensuite, je ne sais pas si vous regrettiez/vous souveniez encore de la gazette...mais j'entends bien l'animer un peu...
Donc voila le récit de la bataille entre Boby et Pape17 (qui commence à dater...mais que voulez vous...les délais d'écriture, l'hydromel, toussa toussa... Grima&ccedil;ant ), j'espère que vous apprécierez Sourire
Si vous avez des commentaires/remarques/dons à faire, faites-le à la suite.



"Pape17, un athénien, dominait le monde connu. Son armée faisait trembler tous ses ennemis, ainsi que le sol. Arès lui-même semblait avoir peur de ce seigneur de guerre. Cependant, la puissance a un prix. Et ce prix, est bien souvent la mort, car le pouvoir attire et donne envie d'être possédé. C'est ainsi qu'en ce début d'après-midi, alors que Helios redescendait tout juste après être monté au plus haut de la voute céleste, une forêt de mâts se profila à l'horizon. Les guetteurs hagards sous ce soleil de plomb mirent du temps à les repérer. Alors que la centaine de trière étaient prêtes à vomir leur flot de machines à tuer, l'alerte fût donnée, des cloches résonnèrent partout dans la ville, on ferma les portes immenses, entourées de la muraille la plus gargantuesque qu'on eut pu imaginer: les murs de Troie semblaient être un ligne de petits cailloux posés à même le sol. Les portes de plus de quarante pieds, bardées de traverse de bronze si énormes qu'ont eu pu construire les statues du Parthénon dedans, semblaient inviolables.

A l'autre bout de la plage, les trières déversaient des milliers de guerriers en armure, hurlant et cliquetant, ayant visiblement envie d'en découdre avec la racaille athénienne. une fois tous les hommes débarqués, et ordonnés sur la plage, on ouvrit la cale des bateaux, si tant est qu'on puisse qualifier ces monstres de bateaux, pour en sortir des béliers décorés au couleurs du seigneur spartiate boby17. quelques champions parmi les plus puissants se dégagèrent du rang et se mirent à pousser ces monstres, en partie protégés des flèches et autres projectiles par un toit de bronze. Cependant, même le plus solide de ces béliers ne résiste pas à des boulets de pierre de plusieurs tonnes... et c'est ainsi que plusieurs des béliers furent écrasés, leurs porteurs tués sur le coup ou agonisant écrasés sous la masse. Cependant, les catapultes ne purent être à nouveau opérationnelles avant que les béliers ne se mettent à marteler la porte, faisant trembler les gonds, fendant le bois et tordant les barres de bronze.

Pendant ce temps, les archers scythes et les peltastes s'avançaient sous le couvert des hoplons pour se mettre à faucher nombre des gardes sur la muraille, qui sous ce déluge de flèches et de javelot ne purent qu'essayer de toucher des assaillants. Enfin, la porte céda, dans un immense craquement, présage de ce que les soldats spartiates feraient subir au corps de leurs ennemis.

En voyant cela, les défenseurs se réfugièrent à toute vitesse dans la plate-forme, coupant dans les ruelles, traversant les maisons vidées de leurs habitants, trébuchant parfois. C'est alors que les talents de stratège de l'athénien se révélèrent. Tandis que les spartiates amusés poursuivaient leurs ennemis, ceux-ci les emmenaient dans des embuscades, qui, si elles ne les décimèrent pas, leur infligèrent quelques pertes. L'armée progressa ainsi, sécurisant quartier par quartier, jusqu'à entourer totalement la forteresse. Les archers scythes prirent place sur les quelques toits des alentours de la forteresse, et commencèrent à faire du tir sur cible statique...en l'occurrence sur les quelques archers apeurés devant cette masse de soldats assoiffés de sang. Ils firent un magnifique carnage, qui teinta les murs de la forteresse en rouge. Cependant, les athéniens ivres de rage devant leurs camarades tombés ripostèrent, tuant quelques archers.

En bas, on apporta le bélier. Et au moment où il allait enfoncer la porte, les athéniens jaillirent de dizaines de cachettes conduisant probablement à un vaste réseau souterrain. C'est alors que la vrai bataille commença. Tandis que sur les remparts les archers continuaient à faire des morts, leurs traits guidés par Apollon, les autres soldats à peine sortis de leur cachette massacrèrent de nombreux spartiates surpris. Cependant, grâce à leur discipline les spartiates se reprirent vite et teintèrent les pavés de sang et de bronze. Au terme de plusieurs heures de combat acharné, ce fut le nombre qui gagna sur la sagesse, et le commandant athénien dût se rendre et acheter sa vie contre des ressources, et une partie de ses esclaves et de ses habitants en otage. Les quelques guerriers athéniens survivants furent capturés s'ils étaient en bonne santé, et laissés pour mort, leur vie s'échappant de leurs blessures, s'ils étaient blessés trop gravement. Peut-être que les médecins pourraient en sauver quelques uns...s'il n'étaient pas réduits en esclavage. Tous ici, vainqueurs comme vaincus, savaient que cette bataille serait narrée pendant des années.

Le Spartiate, triomphant, remonta sur ses trières avec ses hommes survivants et un butin important. Désormais, les Spartiates étaient la faction la plus puissante, ayant réduit en cendre les espoirs de domination des athéniens comme cette cité. Cependant, le Spartiate ne devrait pas oublier que le pouvoir attire les jalousies." 
7  Role play / Postulat / Re : Les douzes coups le: Juillet 09, 2010, 04:16:51
okay, bon courage (te fais pas tuer par le code de skirmish ou par une grand-mère hargneuse dans le train^^)
de rien, c'est toujours un plaisir d'écrire^^
(et puis ça motive de s'dire qu'on va être lu par des centaines de milliards de gens Grima&ccedil;ant )
8  Role play / Postulat / Re : Les douzes coups le: Juillet 08, 2010, 16:39:06
ça marche...signes en bas de ce contrat avec ton sang Grima&ccedil;ant
ps: j'te l'envoie par mp?
9  Role play / Postulat / Re : Les douzes coups le: Juillet 07, 2010, 03:40:00
moi ça m'intéresse^^ (à moi la gloire, l'argent et les canaris en plastique!.......que...comment ça c'est pas rémunéré? Grima&ccedil;ant )
(disons que ça pourrait être pas mal de faire un truc vil, c'est à dire d'en mettre un petit bout et d'attirer le lecteur sur le forum pour qu'il voie le reste (ça ferait peut-être revivre le forum...ou c'est une idée débile comme 99% de celles qui me viennent aussi tôt^^^ [oui ce smiley est un extraterrestre, ça vous pose un problème?><])
Hober Mallow (désormais plus inconnu sous le nom d'Hellas^^)
ps: le post le plus inutile du monde...3,5mots pour dire mon avis...le reste de bêtises^^
ps2: je l'ai*sort avec sa blague éculée* c'est gentil de savoir qu'on reste connu (si ça s'trouve comme le plus gros lourd de l'histoire du jeu en ligne... Grima&ccedil;ant )
ps3: je l'ai pas *idem que pour la 2* je propose et je dis que je serais d'accord, mais faudrait pas que tu te tues à la tâche^^
ps4: je *baffe* après faudrait voir si ça intéresse une autre personne que moi
ps5:ahah...un post-scriptum inutile...vous voila eus mécréants...
10  Discusions sur les océans / La taverne / gazette2: le retour de la vengeance? le: Juin 30, 2010, 00:28:28
(j'me permet vu que c'est sujets libres...mais plus trop l'habitude des forums...^^")
Donc, Salut tout d'abord,
Si je viens à vous maintenant, c'est parce que j'ai envie de relancer la gazette de Skirmish (le sous-forum qui a rien vu passer hormis un fil de discussion depuis 2ans^^)...donc j'aimerais savoir si des gens sont intéressés Sourire
(vu que de tous les rédacteurs de la grande époque il ne reste que moi après 1ans de pause et que plus personne se souvient de moi ni sûrement des autres rédacteurs^^)
(et en bonus si vous devenez rédacteur vous aurez peut-être accès au bureau du redac-chef, partie cachée au commun des mortels...c'est-y pas beau? Grima&ccedil;ant )
11  Role play / Postulat / Re : Les douzes coups le: Juin 30, 2010, 00:24:21
Salut,
je vois une grande carrière de rédacteur s'ouvrir devant toi...ça te dirait de relancer la machine gazette?^^
(de retour sur skirmish même si plus personne me connaît Grima&ccedil;ant )
12  Développement / Général / Re : une galerie anodine et banale le: Février 28, 2009, 21:10:58
je sais pas du tout(comment ça "1mois et demie pour répondre..")
En tout cas, une série de bannières:






simplement parce que j'aime toute les versions^^
13  Role play / La gazette de Skirmish Islands / Re : N°11--La Gazette de Skirmish-Islands--Le retour le: Janvier 19, 2009, 17:19:54
Bravo, un joli texte, mais avec un tout petit peu de retard Grima&ccedil;ant (presque pas...juste 3mois)
14  Divers / Le défouloir / Re : coup de gueule le: Décembre 19, 2008, 06:19:46
Le problème, c'est qu'il faut des opérateurs presques professionnels qui passent leurs journées rivées à leurs chaises faites sur mesures à étudier chaque ip quoi...à moins qu'il existe des programmes, mais comme en informatique je suis pas capable de faire mieux que double cliquer sur une icone...
Sinon, il est vrai que ce sujet est utile
15  Role play / Jeu de rôle / Re : Bienvenue le: Décembre 16, 2008, 19:12:26
Je propose à mes deux compagnons:
"Que diriez vous d'une petite promenade sur les toits, ou vous avez une autre idée?"
Je me demandais si je pouvais réellement leur faire confiance, mais des tarés comme le lanceur de tonneaux et des types comme l'athénien ne couraient pas les rues.


(eheh...tu penses qu'on peut escalader un rayon de soleil qui teinte la pierre Koratos? Grima&ccedil;ant)
Pages: [1] 2 3 ... 13